Menu

Les dernières Actualités
Mon dernier Tweet

Le #MR s’oppose à la motion conflit d’intérêt @ParlementF qui vise à défendre les intérêts francophones au #fédéralhttps://t.co/AL8xbMRgsP

Aides à la presse écrite

Soutenir la presse écrite quotidienne francophone et garantir le pluralisme dans le secteur de la presse écrite : une priorité.

Le but est notamment de permettre au secteur de faire face aux mutations technologiques au moyen d’aides directes attribuées selon un système favorisant l’emploi de journalistes salariés, la formation continue de ceux-ci et le respect des bonnes pratiques et règles de déontologie inhérentes aux médias d’information.

L’aide à la presse en Fédération Wallonie-Bruxelles est régie par le décret du 31 mars 2004 relatif aux aides attribuées à la presse quotidienne écrite francophone et au développement d’initiatives de la presse quotidienne écrite francophone en milieu scolaire.

En savoir plus sur

les aides à la presse écrite

Le décret du 31 mars 2004 crée un Centre de l'aide à la presse écrite au sein du Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles, alimenté par une dotation à répartir entre les différents titres de presse quotidienne (7.616.000,00 euros en 2015).

Pour pouvoir prétendre à des aides, les demandeurs doivent remplir une série de conditions d’éligibilité permettant de s’assurer de la bonne utilisation de ces montants. Ils doivent par exemple :

  • appliquer et faire appliquer le Code de déontologie journalistique
  • s’acquitter d’une série d’engagements en matière de formation continue de leurs journalistes
  • appliquer les accords collectifs sectoriels et d’entreprise en vigueur pour les journalistes salariés

S’ils répondent à ces conditions, ils peuvent prétendre à l’octroi d’aides notamment pour encourager l’engagement de journalistes professionnels, développer des programmes de formation des lecteurs à la citoyenneté et s’adapter aux technologies modernes de communication.

Close