Menu

Les dernières Actualités
Mon dernier Tweet

Félicitation à #Spadel & ses travailleurs, entreprise innovante qui a réussi à s réinventer ces dernières années… https://t.co/eWinzcH2mt

Découverte majeure pour des astronomes de l’Université de Liège

Un scientifique de l’Université de Liège, le Dr Michaël Gillon de l’Institut d’astrophysique de Liège, découvre avec la NASA sept planètes potentiellement habitables.

L’année dernière, le Dr GILLON, astronome de l’Université de Liège a été à l’origine d’une découverte majeure. En mai 2016, une équipe internationale chapeautée par le Dr Michaël GILLON, avait annoncé dans la revue Nature la découverte du système exoplanétaire TRAPPIST-1, petite étoile  située à 40 années-lumière de la Terre autour de laquelle 3 exoplanètes avaient alors été détectées.

Aujourd’hui, le suivi intensif du système en lien avec la NASA a non seulement permis aux astronomes de l’ULg de renforcer leurs résultats, mais a également révélé la présence de 4 autres planètes dans le système, portant désormais leur nombre à 7. « Le système TRAPPIST-1 est le plus grand trésor de planètes de taille terrestre jamais détectées autour d’une seule étoile ». Cette découverte, publiée cette semaine dans la revue Nature, relance la quête de la vie dans l’Univers.

Ces planètes ont la particularité d’être de température et de taille similaires à celles de la terre et pourraient abriter de l’eau sous forme liquide à leur surface, à tout le moins pour 3 d’entre elles qui orbitent dans la zone «habitable » de l’étoile.

Cette découverte fait de TRAPPIST-1 le système qui possède à la fois le plus grand nombre de planètes telluriques et le plus grand nombre de mondes potentiellement habitables jamais découvert à ce jour.

« Le système TRAPPIST-1 est le plus grand trésor de planètes de taille terrestre jamais détectées autour d’une seule étoile, déclare Michaël Gillon. C’est un système planétaire fascinant, non seulement par le nombre de planètes qu’il abrite, mais aussi parce qu’elles présentent des caractéristiques fort similaires à celles de notre Terre ! »

« Ces nouvelles découvertes fondamentales placent l’université de Liège et la communauté scientifique de notre région à l’avant-garde de la recherche de vie ailleurs dans l’Univers » souligne le Ministre de la Recherche et de l’Enseignement supérieur, Jean-Claude MARCOURT.

Et le Ministre d’ajouter : « nous développons une expertise particulière en Wallonie et plus spécifiquement à Liège dans les secteurs du spatial et de l’astronomie depuis de nombreuses années avec le centre spatial de Liège, Amos, les ateliers de la Meuse entre autres. C’est une consécration historique pour la Wallonie, pionnière de l’exploration de l’espace. Nous sommes à la pointe de la recherche d’autres mondes habitables et ce, quelques mois à peine après avoir été consacré par l’Europe qui a choisi la Wallonie comme territoire d’accueil de GALILEO, le programme de déploiement du GPS européen. »

Close