Menu

Les dernières Actualités
Mon dernier Tweet

RT @LesRivageois: Nous sommes très honorés d’avoir proclamé nos 440 Lauréats en présence de notre Ministre @jcmarcourt Nous sommes fiers de…

Communiqué de presse

Isabelle Simonis et Jean-Claude Marcourt lancent une campagne de sensibilisation relative à la prostitution étudiante

Comme nous le montrent de récentes études et analyses, le phénomène de prostitution étudiante semble être en augmentation. Parallèlement à ce constat, on observe une certaine banalisation de cette activité, voire une incitation à la débauche de jeunes étudiantes et étudiants sous des formes déguisées.

Au regard de ces faits, la Ministre de la Jeunesse et des Droits de femmes de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Isabelle Simonis, et le Ministre de l’Enseignement supérieur, Jean-Claude Marcourt, ont souhaité agir pour contrer ce phénomène, notamment à travers une campagne d’information et de sensibilisation à destination des étudiantes et étudiants.

Lancée ce mardi 23 janvier 2018, cette campagne a pour objectifs de conscientiser la population étudiante et, les jeunes de manière plus large, aux dangers de la prostitution en termes d’intégrité physique et psychique. La volonté affichée est également de leur proposer des alternatives en les dirigeant vers différents services d’aides et de soutien en matière financière, sociale ou encore médicale.

« Il est important de mettre les étudiantes et étudiants en garde contre les conséquences dévastatrices que peut avoir la prostitution sur leur santé et leur intégrité. A travers cette campagne qui aborde un sujet complexe, nous voulions, sans moralisation aucune, que les jeunes qui se prostituent ou sont tentés de le faire en mesurent davantage les risques, mais aussi puissent avoir connaissance des nombreux soutiens existants afin d’éviter de tomber ou bien de sortir de cet engrenage », précise Isabelle Simonis.

Au niveau du contenu, l’action de sensibilisation pilotée par les Ministres se décline principalement en une large campagne d’affichage (cf. pièce jointe) essentiellement diffusée au sein des universités, des hautes-écoles et des écoles supérieures des Arts de Wallonie et de Bruxelles ainsi qu’à travers plusieurs canaux utilisés et fréquentés par les étudiants. Ces supports renvoient tous deux vers le site web www.stopprostitutionetudiante.be de la campagne où figure de l’information mais aussi une série de mécanismes d’aides et de soutien.  

Parmi les actions entreprises au sein de la campagne et afin de toucher directement une partie de la population étudiante, on peut également découvrir à proximité du campus de l’Université libre de Bruxelles (Chaussée de Boondael, 412, et Rue Emile Banning, 120,  à 1050 Ixelles) depuis ce mardi fin de journée, la reconstitution grandeur nature d’une partie du visuel de la campagne à la fenêtre de deux kots étudiants réaménagés pour l’occasion.

Enfin, les deux Ministres ont initié un colloque relatif à la prostitution étudiante à destination des professionnels de terrain, ainsi qu’à toutes les personnes travaillant au contact de la population étudiante et susceptibles de pouvoir leur venir en aide. Ce dernier se tiendra le 9 février prochain à l’Université de Liège. Infos : http://www.news.uliege.be/prostitution-etudiante

Le Ministre de l’Enseignement supérieur, Jean-Claude Marcourt, tient à souligner : « Nous sommes déterminés à enrayer le phénomène et à permettre à tous les étudiants et étudiantes de vivre le plus sereinement possible leur parcours dans l’enseignement supérieur. A travers les actions initiées ce jour, nous souhaitons sensibiliser l’ensemble de la population aux dérives, aux dangers et violences inhérents aux différentes formes de prostitution rencontrées par la population étudiante. Les acteurs de l’enseignement supérieur et les services sociaux en général sont à la disposition de toute personne se trouvant dans une situation de précarité ou de fragilité. Il existe des solutions concrètes aux problèmes rencontrés. »

Close