Menu

Les dernières Actualités
Mon dernier Tweet

Le #MR s’oppose à la motion conflit d’intérêt @ParlementF qui vise à défendre les intérêts francophones au #fédéralhttps://t.co/AL8xbMRgsP

Réforme des aides aux PME wallonnes : 11 chèques-entreprises sur un guichet en ligne

Depuis mars 2017, les aides en formation, conseil et coaching proposées par la Wallonie aux créateurs d’entreprise et entreprises sont simplifiées et digitalisées en un guichet unique. Elles sont désormais nommées « chèques-entreprises ». Cette réforme a été pensée pour répondre aux attentes des entrepreneurs wallons en demande de simplification des démarches à effectuer auprès des administrations.

Les chèques-entreprises : une réforme pour une administration 4.0

La très grande majorité des entreprises belges sont des PME. Au cours des quinze dernières années, le nombre d’entreprises en Wallonie a augmenté de 44 %, soit une création nette de près de 31.000 entreprises. Cette situation positive engendre des défis importants pour la Wallonie, notamment renforcer l’envie d’entreprendre et de croître des entreprises wallonnes. A cet effet, le Gouvernement wallon a adopté, le 9 juin 2016, le nouveau « Small Business Act ». Véritable colonne vertébrale du Plan Marshall 4.0, il se traduit par la mise en oeuvre à court terme d’une série de 30 actions concrètes, dont la simplification des systèmes d’aide aux entreprises octroyées par la Wallonie.

Innovation et créativité, simplification administrative, culture entrepreneuriale, financement renforcé, internationalisation sont les maîtres-mots de la politique wallonne en matière de soutien aux PME.

Et le Ministre MARCOURT de souligner : «A travers cette ambitieuse réforme des aides aux entreprises, je confirme notre volonté de faire de la Région wallonne un partenaire solide des entreprises au service de leur compétitivité. La simplification administrative se traduit à travers le lancement de nouveaux outils accessibles à tous : 11 chèques-entreprises thématiques et un guichet unique informatisé qui concrétisent nos ambitions au niveau d’une administration wallonne 4.0 efficiente. »

DES AIDES PERTINENTES EN FONCTION DE LA SITUATION DE L’ENTREPRISE

D’ici juillet, 11 chèques-entreprises dédiés à soutenir la création d’activité, l’innovation et la croissance des entreprises wallonnes, seront activables en ligne sur www.cheques-entreprises.be.

Ces chèques permettent de financer: des prestations de formation, conseil et coaching liées au besoin de l’entrepreneur, à son degré de développement et de maturité : création d’activité, innovation, digitalisation, internationalisation et transmission.

Les aides visent à promouvoir l’entrepreneuriat ou la croissance. Elles doivent permettre de générer une valeur ajoutée pour l’économie wallonne, notamment en termes de création ou maintien d’emplois, de développement de la production de biens ou services, et d’innovation.

Ce nouveau dispositif d’aides intègre et, dans certains cas, remplace d’anciens mécanismes tels que : les chèques-formation à la création d’activité, les bourses de préactivité, les bourses innovation, les primes aux services de conseil, les primes à l’intégration de l’e-business, les chèques technologiques, les chèques propriété intellectuelle, les audits énergétiques ou encore les aides à la transmission d’entreprise…

Les cibles des chèques-entreprises

Tous les créateurs d’entreprise et PME sont soutenus. Cependant, certaines cibles privilégiées ont été identifiées dans le cadre de la réforme :

  • Les porteurs de projet intégrés aux dispositifs locaux étudiants-entrepreneurs ou dans les programmes agréés d’accélération et d’accompagnement des start up bénéficieront d’une aide au coaching
  • Les starters : toute entreprise immatriculée à la Banque-carrefour des Entreprises depuis moins de cinq ans > Peuvent bénéficier d’un taux d’aide de 75% au lieu de 50%
  • Les microentreprises : toute entreprise qui occupe moins de dix personnes et dont le chiffre d’affaires annuel ou le total du bilan annuel n’excède pas 2.000.000 euros > Peuvent bénéficier d’un taux d’aide de 75% au lieu de 50%
  • Les entreprises en trajectoire de croissance : Dans le cadre de la trajectoire de croissance, l’entreprise doit avoir une vision claire de la façon dont elle va se transformer, innover ou s’internationaliser à l’avenir et cette trajectoire devra conduire à une croissance économique durable pour l’entreprise. En d’autres termes, pour obtenir un complément de moyens pour les entreprises en trajectoire de croissance, il faudra faire la démonstration que les changements prévus impliqueront des modifications radicales et nouvelle pour l’entreprise actuelle. > Peuvent bénéficier d’un taux d’aide de 75% au lieu de 50%

 

Ce qui change ? Tout est plus lisible, plus simple et plus rapide !

 

Pour les bénéficiaires

> Un accès en un portail unique

> Une gestion harmonisée, simplifiée et totalement informatisée

> Les données nécessaires à la gestion de leurs dossiers ne sont demandées qu’une seule fois.

> Le dossier est simplifié (moins de pièces justificatives à fournir) et un contrôle a posteriori est organisé.

> Les délais de traitement et de paiement sont réduits.

 

Pour les prestataires

> Une gestion harmonisée, simplifiée et totalement informatisée

> Délais de paiement de leurs prestations réduits

> Un accès direct, via le guichet unique, à la liste complète des prestataires reconnus par la Wallonie

> Dès le 1er janvier 2018, un nouveau mécanisme de labellisation ou d’agréation pour pouvoir effectuer des prestations liées aux chèques-entreprises

L’objectif est d’assurer un niveau de qualité et d’exigence suffisant pour les prestataires de service retenus dans le cadre du portefeuille de chèques-entreprises :

  • Les critères de sélection sont harmonisés.
  • Une norme de qualité des prestations ou des services est déterminée. Elle est constituée d’indicateurs généraux (activité, expérience, satisfaction du client, connaissance du portefeuille de chèques, intégrité) et d’indicateurs spécifiques par pilier du portefeuille (formation, conseil, coaching).

 

Les types de chèques-entreprises

  1. Création d’entreprise

Les chèques pour la création d’activité sont prévus pour :

  • améliorer le fonctionnement actuel ou futur du créateur d’entreprise à travers les chèques formation
  • aider le créateur d’entreprise à mieux définir son projet et à déterminer la faisabilité de son projet grâce au conseil d’experts
  • améliorer l’efficacité personnelle du créateur d’entreprise ou d’un groupe portant le projet grâce au coaching
  1. Innovation

Les chèques-entreprises « Innovation » permettront de couvrir :

  • l’innovation de produit, au travers du chèque technologique et des chèques propriété intellectuelle
  • l’innovation organisationnelle, au travers du chèque excellence opérationnelle, qui regroupe l’ensemble des méthodes et pratiques visant à améliorer les performances de l’entreprise à tous niveaux et au bénéfice de l’ensemble des parties prenantes (clients, travailleurs, fournisseurs, prestataires…) et porte sur l’ensemble des opérations de l’entreprise en se basant sur une pratique constante d’innovation et d’amélioration continue
  • l’innovation stratégique, au travers du chèque consultance stratégique, permettant d’apporter une valeur ajoutée, soit en améliorant ou en développant les méthodes commerciales et de marketing, le design, soit en aboutissant à la création de nouveaux produits ou services
  1. Numérique

Le chèque-entreprise à la transformation digitale sera destiné à couvrir des prestations visant notamment :

  • à l’analyse des besoins en termes de développement numérique de l’entreprise (audit de maturité et de transformation numérique) et à l’accompagnement à la mise en oeuvre des besoins identifiés
  • la mise en oeuvre d’une politique de cybersécurité.
  1. Internationalisation

Le chèque-entreprise « Développement international » sera destiné à couvrir des prestations liées à :

  • des services de conseil en commerce extérieur, webmarketing et design nécessaires au lancement de nouveaux produits ou un lancement d’un produit existant sur un nouveau marché
  • une intervention ponctuelle liée à un projet à l’international, à savoir la mise au point d’un plan stratégique à l’international ou la résolution d’un problème spécifique à l’international
  • le recours à un coach en partenariat international
  • des formations linguistiques.
  1. Transmission

Le chèque-entreprise « Transmission » visera à couvrir les frais liés au diagnostic et à la consultance dans le cadre d’une cession/reprise d’une entreprise, tels que la valorisation de l’entreprise, la recherche d’un repreneur, la réalisation d’une convention de cession…

 

Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.cheques-entreprises.be.

Close