Menu

Les dernières Actualités
Mon dernier Tweet

Votre radio passe au numérique avec le DAB+: qu’est ce que ça va vous apporter? https://t.co/jbemJhTkQt via @rtlinfo

Communiqué de presse

L’Enseignement supérieur en alternance, des masters qui plongent les étudiants dans le milieu professionnel

Jean-Claude MARCOURT, Vice-Président du Gouvernement et Ministre de l’Enseignement supérieur, s’est rendu ce jeudi 17 mai 2018 sur le Campus d’Arlon au sein de la Haute Ecole Robert Schuman afin de faire le point sur la politique d’enseignement en alternance dans l’Enseignement supérieur en présence des autorités de la Haute Ecole, du corps professoral et des étudiants.

En effet, plusieurs cursus en alternance ont été créés ces dernières années au sein des établissements d’enseignement supérieur de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Les étudiants acquièrent directement une partie de leurs compétences dans le milieu professionnel, compétences qui sont validées par l’établissement d’enseignement.

Pour rappel, dans la déclaration de politique communautaire, le Gouvernement s’est engagé à veiller à ce que l’enseignement supérieur puisse continuer à participer à la relance économique et à doter nos jeunes des qualifications nécessaires pour intégrer le marché de l’emploi, en partenariat avec tous les acteurs concernés.

Dans la perspective d’une éducation tout au long de la vie, le Ministre MARCOURT s’est également engagé à encourager l’accès aux études supérieures à tout âge et notamment à développer, dans le respect des missions de chacun, les formules en alternance pour les travailleurs et les demandeurs d’emploi.

Il interviendra en ce sens au Conseil des Ministres européens de l’Education mardi 22 mai où se tient un débat sur « le Potentiel des universités pour la croissance régionale et pour l apromotion des compétences entrepreneuriales et innovantes. » Il y plaidera face à ses collègues des états membres de l’Union européenne en faveur d’une valorisation de tout type d’enseignement dont l’enseignement en alternance afin de doter les étudiants d’une expérience de terrain et des compétences qui répondent au mieux aux attentes du marché du travail.

En 2011, les premières expériences pilotes de Masters en alternance, en lien à l’époque avec le Plan Marshall 2.vert voient le jour. Ces expériences ont produit leurs fruits et l’évaluation qui a été réalisée par le Comité de Pilotage qui les encadrait a été positive. Ce rapport concluait en effet à une plus-value de la méthodologie de l’alternance qui, dans les domaines d’études visés, crée de véritables synergies entre les acteurs de la formation et augmente la motivation des étudiants.

De leur côté, les principales fédérations d’entreprises en Fédération Wallonie-Bruxelles ont exprimé leur soutien au développement de l’enseignement supérieur en alternance car elles constatent que l’entrée dans la vie professionnelle exige de la part des jeunes diplômés une faculté d’adaptation et des aptitudes qu’ils n’ont pas toujours acquises durant leurs études.

Le Ministre MARCOURT a ainsi fait voter un décret en date du 30 juin 2016. Il souligne : « nous avons étendu la possibilité d’organiser des cursus en alternance dans l’enseignement supérieur dans d’autres domaines d’enseignement, tant au niveau des masters que des bacheliers. » Et d’ajouter : « L’alternance permet aux étudiants d’acquérir une partie de leurs compétences en immersion dans le monde professionnel, et l’autre partie en suivant les enseignements en haute école ou à l’université. L’échange doit être gagnant pour toutes les parties, et ce au bénéfice des étudiants. »

Un contrat d’alternance lie l’établissement d’enseignement, l’étudiant et l’entreprise partenaire, et l’étudiant est lié à l’entreprise par une convention d’immersion professionnelle. Il perçoit une indemnité pour ses prestations car, en sus d’acquérir des compétences, il participe à la production de l’entreprise.

Pour certains cursus, dont ceux à finalité économique, scientifique ou comme ici technique, il est en effet primordial de faciliter la transition entre « études » et « vie professionnelle », en donnant aux étudiants une première expérience professionnelle leur permettant d’élargir leurs compétences dans leur domaine spécifique, mais aussi en compétences relationnelles en lien avec la réalité de l’entreprise.

L’alternance est une filière d’excellence, qui donne accès à des diplômes de même niveau et de valeur égale à ceux délivrés en plein exercice, tout en rapprochant notre enseignement du monde de l’entreprise et inversement, deux univers qui heureusement se parlent de plus en plus.

Dans ce contexte, l’enseignement supérieur en alternance contribue à faciliter l’adéquation entre l’offre de compétences et les besoins de compétences des entreprises. Il constitue également un levier social pour une partie des étudiants pour qui l’acquisition de compétences par la confrontation au monde professionnel répond mieux à leurs besoins.

Cursus actuellement organisés en alternance :

  • Master en gestion de chantier spécialisé en construction durable (HERS depuis 2011)
  • Master en gestion de production (HELHa depuis 2011)
  • Master en gestion de production (HEPL depuis 2011)
  • Master en génie analytique (HELHa depuis 2011)
  • Master en gestion des services généraux (HEPL depuis 2011)
  • Master en gestion de la maintenance électromécanique (HEPHC depuis 2016)
  • Master en gestion des services généraux (HELB,HE2B, HEFF, HELdB    depuis 2017)
  • Master en sciences informatiques (UMons depuis 2016)
  • Master en sciences du travail (ULg depuis 2016)
  • Master en sciences du travail (ULB depuis 2016)
  • Master : business analyst (ICHEC-ISC-ISFSC, HELdV depuis 2017)
  • Bachelier en mécatronique et robotique (HENaLLux, HELMo depuis 2016)
Close