Menu

Les dernières Actualités
Mon dernier Tweet

Il faut réinvestir dans les services de l’état afin de protéger la population – la justice, la mobilité, les soins… https://t.co/XJ74vgnyVI

Dummy
Communiqué de presse

Octroi de subsides par le Gouvernement

Octroi d’un subside à l’Asbl Ecarlate en faveur d’un projet de recherche dans la lutte contre les discriminations liées au genre

Le Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles octroie ce jour une subvention de 20.000 euros à l’ASBL Ecarlate la Compagnie afin de soutenir son projet «La Deuxième Scène ». Le subside permettra de mener une étude afin de faire un état des lieux des inégalités de droits et de pratiques entre les hommes et les femmes dans le domaine du cirque, de la danse et du théâtre.

Pour rappel, Ecarlate la Cie est une compagnie bruxelloise créée en 2009 qui a pour but la création artistique ainsi que la diffusion, l’éducation et/ou la promotion de l’expression artistique sous ses différentes formes.

Le Vice-Président du Gouvernement, Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Jean-Claude MARCOURT, est heureux de soutenir ce projet : « A l’instar des initiatives menées au sein des universités, ce projet permettra d’aborder la question de genre au sein des Ecoles supérieures des arts et, de manière générale, de soutenir les établissements d’enseignement supérieur dans leur lutte contre les discriminations genrées. »

 

Subside octroyé à l’IFRES dans l’analyse de données afin de favoriser l’apprentissage

Une subvention de 84.000 euros est également accordée à l’Institut de Formation et de Recherche en Enseignement supérieur (IFRES) de l’ULiège pour l’année 2019. Le Gouvernement a souhaité soutenir le projet relatif aux learning analytics et plus particulièrement les feedback vers les étudiant·es.

Les Learning Analytics peuvent être définis comme le recueil systématique, l’analyse et le reporting de l’ensemble des données et mesures collectées au sujet des étudiants et de leur contexte. L’avantage des Learning Analytics est qu’ils permettent de mieux comprendre les interactions entre les étudiants et leurs écologies, notamment d’apprentissage, afin de mieux cerner les éléments clés de la réussite et pouvoir en informer les cohortes suivantes. Ils permettent par conséquent de fournir des conseils avisés quant aux stratégies à appliquer pour favoriser l’apprentissage.

 

Subvention à l’Association pour la Solidarité Etudiante en Belgique afin de soutenir l’activité de l’épicerie sociale

Ensuite, le Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a réservé une subvention de 12.000 euros à l’Association pour la Solidarité Etudiante en Belgique (ASEB ASBL) pour l’année 2019. Le Gouvernement a décidé de soutenir l’épicerie sociale de l’ULB, projet qui s’adresse aux étudiants inscrits à l’Université Libre de Bruxelles, à Saint Louis, à la HELB et à la HELDB. Ce projet d’épicerie sociale pourrait être essaimé à d’autres universités de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Pour rappel, l’ASBL ASEB, créée en 2011 à Bruxelles, a pour objectif d’apporter une aide alimentaire aux étudiants en situation de précarité dans la double perspective d’alléger leurs dépenses de consommations et de leur dégager du temps pour leurs études.

Le Ministre MARCOURT souligne l’importance du travail réalisé par l’association : « l’asbl ASEB  procède à la distribution de paniers alimentaires composés de produits de première nécessité, de soins hygiéniques et l’organisation de “dîners de la solidarité”. Dans le cadre de la lutte contre la précarité et singulièrement, pour ce qui concerne les étudiants, l’initiative de cette association est de celles qu’il convient de soutenir. Il s’agit d’un acteur incontournable du paysage social des étudiants bruxellois. »

 

Octroi d’un subside pour un projet interuniversitaire autour de la recherche archivistique sur les sols pollués industriellement    

Enfin, une subvention de 60.000 euros est octroyée par le Ministre MARCOURT afin de soutenir un projet de recherche interuniversitaire. Le consortium ainsi créé est coordonné par l’Asbl La Fonderie. Il est constitué de l’Université libre de Bruxelles, du Centre d’Histoire des Sciences et des Techniques de l’Université de Liège du Pôle d’Histoire et de Sociologie environnementale de l’Université de Namur, du Earth and Life Institute de l’Université catholique de Louvain, de Bruxelles Fabriques et des Archives de l’Etat. Le Ministre MARCOURT tient à souligner la qualité diu projet rendu : « Ce projet permettra d’impulser une recherche archivistique sur les sols pollués industriellement, à Bruxelles et en Wallonie. Il apportera des enseignements importants pour l’avenir de nos territoires. Concrètement, il vise à une meilleure utilisation des données historiques et archivistiques dans l’analyse des sols dans l’analyse des sols, l’identification des pollutions et leur portée pour la santé humaine et l’environnement. »

Cette première étape consiste à tester les méthodologies de recherche en deux localisations : La Louvière, dans la région du Centre en Wallonie,  et le quartier de Cureghem en Région bruxelloise. Etalée sur six mois, elle s’étendrait ensuite à toute la région wallonne et bruxelloise.

La dernière phase  consistera en un déploiement  européen dans le cadre du projet géré par le Centre commun de Recherche de la Commission européenne, le réseau EIONET où la Wallonie et la Région de Bruxelles-Capitale pourraient inscrire plusieurs bonnes pratiques, le retour d’expériences et la dissémination de bonnes pratiques.

Close