Menu

Les dernières Actualités
Mon dernier Tweet

Le #MR s’oppose à la motion conflit d’intérêt @ParlementF qui vise à défendre les intérêts francophones au #fédéralhttps://t.co/AL8xbMRgsP

Communiqué de presse

Pôles de compétitivité: de nouveaux projets dévoilés!

Imprimante 3D à l’échelle industrielle et recyclage technologique des déchets au service de l’économie wallonne : nouveaux projets au cœur des pôles de compétitivité à hauteur de 27 millions d’euros. Le jury des pôles de compétitivité est également renouvelé.

Le renouvellement du jury des pôles de compétitivité s’inscrit dans la décision du gouvernement de viser l’excellence dans l’innovation par une sélection rigoureuse et transparente opérée par un organe externe. Le jury des pôles, désigné par le Gouvernement wallon de ce jeudi 2 juillet 2015, est le troisième du nom.

Le Gouvernement reconnaît la qualité du travail du précédent jury et a donc décidé de renouveler les mandats d’une majorité des membres. En effet, 9 des 11 membres sont issus du précédent jury. Pour rappel, le jury sélectionne et labélise les projets issus des pôles de compétitivité. Il se compose d’experts issus des secteurs concernés par les pôles et répartis en trois groupes :

· les experts industriels ayant une expérience internationale

· les spécialistes étrangers

· les experts spécialisés en économie régionale

Deux experts supplémentaires viennent compléter les compétences déjà présentes : un spécialiste des sciences du vivant et un spécialiste du développement durable.

Dans la continuité du Plan Marshall 4.0, le Gouvernement wallon, sur base des propositions du jury, labélise ce jour 13 projets dans le cadre du 13ème appel à projets pour un budget de 27 millions d’euros dont 17 millions de part publique.

Des projets emblématiques au cœur de la stratégie du Plan Marshall 4.0

Le projet « Aero+ » porté par le pôle Skywin actif dans le secteur de l’aéronautique et le spatial répond à des enjeux criants d’actualité.
L’entreprise TechspaceAero dépose un projet de fabrication additive qui vise à maîtriser le cycle complet de conception et de réalisation de pièces utilisées dans les moteurs d’avion.
La fabrication additive, mieux connue sous le nom d’imprimante 3D, consiste à produire une pièce par addition de couches de matière, liées par l’intermédiaire d’une source d’énergie (ex : faisceau laser ou d’électrons, ou encore par un liant déposé en surface). La fabrication est pilotée directement par ordinateur à partir d’un modèle 3D numérique

Le Gouvernement confirme ainsi sa volonté d’investir dans l’Industrie 4.0, un des fers de lance du Plan Marshall 4.0.

Un deuxième projet, s’intitulant « Rebinder », est quant à lui orienté développement durable et est porté par le pôle de compétitivité Greenwin. L’entreprise porteuse de projet, Minérale sa, en partenariat notamment avec l’entreprise Derbigum , défend ici un projet d’économie circulaire, autre axe majeur du PM4.0.

La technologie sélectionnée consiste en la mise au point d’un procédé d’extraction du PVB (film plastique pour verre feuilleté) en vue de son recyclage à partir de déchets de verre plat ou de verre automobile.

Ce procédé permet dès lors le développement de nouvelles applications industrielles à haute valeur ajoutée. Le produit obtenu est utilisé dans des procédés de fabrication d’un liant bitumineux pour membrane de toiture (roofing) et dans la formulation de revêtements fonctionnels (tarmac). Il comporte des propriétés exceptionnelles au niveau, notamment, de l’étanchéité.

En savoir + sur les pôles

Close