Menu

Les dernières Actualités
Mon dernier Tweet

Félicitation à #Spadel & ses travailleurs, entreprise innovante qui a réussi à s réinventer ces dernières années… https://t.co/eWinzcH2mt

Communiqué de presse

Usine Derbigum à Perwez, un modèle d’économie circulaire

Dans le cadre de ses efforts de promotion de l’économie circulaire, Monsieur le Ministre Jean-Claude Marcourt, a visité, ce 24 février, l’unité de production et de recyclage du fabricant belge de membranes pour toitures Derbigum®.

Chaque année, plus de 10 millions de tonnes de déchets inertes (construction et démolition) sont produites en Belgique. Il va de soi que nous ne pouvons continuer à cette vitesse. La solution ne réside pas seulement dans la démolition sélective, mais également dans le tri méticuleux de tous ces matériaux. Ce n’est qu’ainsi que nous arriverons à réduire le volume annuel de matériaux mis aux déchets et la quantité de matières premières primaires.

Une vision à long terme de l’entreprise belge Derbigum, spécialisée dans les matériaux de revêtement de toiture durable et qui permettent d’économiser de l’énergie, qui joue, depuis des années, un rôle de pionnier dans ce secteur. Avec son système unique pour le recyclage de déchets de production, de coupes de toitures ainsi que des investissements conséquents mis en place dans le processus de recyclage, l’entreprise a des buts ambitieux pour le futur.

Une vision à long terme dans ce domaine est indispensable, un véritable défi pour le secteur. La gestion durable des matériaux, l’innovation technologique et la collaboration entre les différents partenaires sont tout à fait essentielles.

 

Un rôle de pionnier et des objectifs d’avant-garde

Dans le secteur du recyclage, Derbigum joue, depuis des années, un rôle de pionnier avec son système unique pour le recyclage de déchets de coupe et de toiture. Il est le seul producteur belge qui sache intégrer directement des déchets de roofing bitumineux dans son processus de production. Ainsi, la boucle est bouclée dans la pratique : le système unique et breveté – développé par Derbigum en propre régie – traite et recycle non seulement des vieux matériaux de toiture, mais également des déchets de coupe (collecté par Derbigum via les distributeurs) et les ajoute aux matières premières. Celles-ci, à leur tour, peuvent, à nouveau, être utilisées dans la production d’étanchéités écologiques telles que le Derbicoat NT et le Derbigum NT. Aujourd’hui, le bitume recyclé représente déjà plus d’un quart des matières premières vierges. En plus, grâce à ses efforts, Derbigum sait complètement intégrer le volume de déchets de production annuel dans son activité de recyclage sur le site à Perwez. Son ambition va, cependant, plus loin avec un objectif ‘ impact zéro (ou nul)’ pour 2020.

Pendant sa visite à l’usine de Perwez, le ministre Marcourt a pu suivre un exposé détaillé sur les différentes possibilités de cette unité de traitement. Ensuite, il a eu l’occasion de voir, de près, les installations en action.

 

Partenaire pour le secteur

Afin d’accentuer son image verte et d’augmenter la quantité de matériaux réutilisables, Derbigum se profile comme partenaire incontournable dans le secteur de la démolition de bâtiments et collecteurs de déchets bitumineux. A cette fin, l’entreprise a développé deux systèmes de recyclage, un pour les déchets de coupes et un pour les déchets de toitures. Koen Sneiders, le Recycling Operational Manager commente : “Derbigum investit de manière importante dans l’optimalisation du processus de recyclage et ne cesse d’innover techniquement afin d’améliorer l’utilisation des déchets de roofing et de coupe dans la production. La collaboration et l’engagement du secteur sont essentiels dans ce projet.”

Cette étroite collaboration intensive porte ses fruits : l’année dernière, pas moins de 2.500 tonnes de bitume de toiture ont été réutilisées de cette façon.

 

Déchets de coupes, à déposer gratuitement chez le distributeur

Pour la collecte de déchets de coupe, Derbigum met spécialement des big bags “Derbigum-Recycling” à disposition chez les négociants de matériaux de construction et les spécialistes de la toiture. Les applicateurs peuvent y déposer leurs déchets de coupe bitumineux, quelle que soit la marque. Une première en Belgique et dans les pays limitrophes ! En ce moment, il existe 150 points de collecte en Belgique. La récolte de ces déchets via le secteur de la distribution peut être considérée comme un franc succès : grâce à l’engagement aussi bien des négociants de matériaux participants que des applicateurs, la récolte annuelle de déchets de coupe de qualité en Flandre et en Wallonie dépasse déjà les 350 tonnes.

 

Soin de l’environnement

La politique suivie par Derbigum depuis plusieurs années en matière de protection de l’environnement est unique. Les nombreux efforts consentis tant au niveau de la production des matériaux que sur le plan des déchets de chantier ont été récompensés par l’attribution du certificat ISO-14001 et de la norme EMAS.

Sa capacité d’innovation et sa gestion exceptionnelle des énergies et de l’environnement ont déjà permis à Derbigum de devenir lauréat du prestigieux prix EMAS et de remporter de nombreux autres prix internationaux. Derbigum a diminué de 30% sa production de CO2 au cours des cinq dernières années. La quantité d’énergie électrique nécessaire à la fabrication d’1 m² a diminué de 30% en cinq ans et de 25% en gaz au cours de ces 6 dernières années. En outre, toutes les énergies utilisées par Derbigum pour la production sont des énergies vertes.

 

Le Ministre de l’Economie, de l’Innovation et de la Recherche, Jean-Claude Marcourt, précise : « Derbigum nous démontre aujourd’hui que l’économie circulaire a de beaux jours devant elle. Innovante dans son processus de recyclage de déchets bitumeux et dans la fabrication de nouveaux matériaux destinés à la construction, la société a réussi à répondre à des défis majeurs : comment transformer un déchet en une opportunité ? Comment créer un processus de recyclage performant intégrant des points de collecte ‘connectés’ ? Comment réinventer les matériaux sans appauvrir la réserve de matières premières qui se fait de plus en plus rare ? » Le Ministre souligne : « La Wallonie accompagne Derbigum dans ses efforts d’investissement et dans la recherche menée qui débouchent sur de nouvelles applications industrielles à haute valeur ajoutée, de la valeur ajoutée pour notre économie, notre planète et nos emplois.« 

Close